Qu'est-ce que
le kasàlà ?

Le kasàlà est un texte de longueur variable, généralement de forme poétique, récité pour célébrer la vie en soi, dans l’autre ou dans la nature, pour exprimer la gratitude, l’admiration ou l’émerveillement. Tel qu’il est pratiqué aujourd’hui, c’est un héritage de la littérature orale africaine, ouvert à l’écriture et d’autres apports venus d’ailleurs.

Qu'est-ce que le kasàlà ?

Le kasàlà est un texte de longueur variable, généralement de forme poétique, récité pour célébrer la vie en soi, dans l’autre ou dans la nature, pour exprimer la gratitude, l’admiration ou l’émerveillement. Tel qu’il pratiqué aujourd’hui, c’est un héritage de la littérature orale africaine, ouvert à l’écriture et d’autres apports venus d’ailleurs.

L’hommage à Mgr Tshibangu Tshishiku est un exemple de kasàlà de transition, plus exactement de deuil. Le kasàlà de deuil accompagne la personne décédée. Sans kasàlà, le rituel funéraire perd une dimension essentielle.

 Le kasàlà contemporain, qui associe l’écriture à l’oralité et se réalise en langues africaines aussi bien que dans d’autres langues du monde, présente l’avantage d’être accessible à un grand nombre de personnes.

Mar Ndiaye – mieux connu sous son nom d’artiste Mar Kasàlà – est à la fois conteur et praticien assidu du kasàlà contemporain. Depuis quelques années, il le transmet principalement à la population des îles du Saloum, au Sénégal, mais il porte l’ambition de le diffuser bien au-delà. Il se donne comme mission de l’enseigner aux jeunes comme aux moins jeunes, afin de développer chez eux des qualités particulières, telles que le sens de l’émerveillement, le courage de passer des théories à l’action, l’estime de soi et la mémoire de leur noblesse. Pour lui, ces qualités sont susceptibles de les aider à se redresser et à prendre leur destin en mains.

Lorsque tu chantes tes noms de force, tu renforces le cœur des autres.
Il faut savoir s’arrêter pour que notre âme nous rejoigne.
Si tu veux aller vite, va seul. Mais si tu veux aller loin, va ensemble.
La force du baobab est dans ses racines.
Si tu te crois trop petit pour influencer le monde, c’est que tu n’as jamais passé la nuit avec un moustique.

Nouvelles

The Act of Breathing

18.06.2022 – 14.00
23.06.2022
Bruxelles – Brussel – Brussels (Belgique/Begië/Belgium)
À Bruxelles, le CINEMATEK accueille les œuvres de Mega Mingiedi, Agnès Lalau et Jean Kabuta pendant la même période, tandis que le programme de films sélectionnés par Monique Mbeka Phoba sera projeté pendant tout le mois de juillet. Dans le cadre du programme Living Traces.

Lire la suite »

Journée TETRA

03.07.2022 – 10.00-18.00
Bruxelles, Belgique
Apprendre à incarner l’ubuntu à travers la pratique du kasàlà contemporain
Une perspective spirituelle africaine

Lire la suite »

Qui suis-je
Moi qui te célèbre?
Je m’appelle Jandhi Kabuta The-Artist
Celui-qui-fait-des-moyens-et-des-outils
Par-dessus tout, je suis le créateur des tremplins
J’offre à mon prochain le cadeau le plus précieux
Qui nous ancre tous dans la Terre Mère
Ce qui nous propulse tous au-delà de nous-mêmes
Alors on prend vraiment soin les uns des autres
Alors la paix abonde en toi et moi
Dans les arbres et les oiseaux ici et là
Je suis le rêveur aux yeux ouverts
Je rêve de voyages lointains
Au-delà de l’horizon
Jean Kabuta