865 : Terre de fertilité

De mon voilier chantant je te vois à 360 degrés

Je te survole et te zieute de mon vol de 18 h pétant

Vol de Grand Héron bleu qui va vers le bassin argenté

Vol destiné à me sustenter de frétillants poissons blancs

J’honore chaque soir ta terre même heure même poste

Et moi Terre-à-fond-de-glaise étendue et vibrante je t’attends

J’attends animée tes passages comme présages bienveillants

Du haut de mes épinettes enracinées moi Terre-865-de-fertilité

Je te réponds de chaleur de regard de fragrances et d’humilité

Je te résonne ondes de grâce et effluves de pruches-délicatesse

Pruches d’essences essentielles de travail répété de lâcher prise

Gonflée de résine de force-cohésion essentiel de famille-vitalité

Moi Terre-865-urbaine-de-fertilité je t’embrasse Ô grand héron

Toi phénix de morts et de résurrections Phénix de quatre saisons

De ma terre fruitière d’enfantements aux pommes-rouge-amour

Aux poires-de-désirs aux cerises-labeurs au cassis-persévérance

Aux groseilles rose-tendresse aux camerises-de-bonne-volonté

Aux bleuets et baies d’argousiers en gestation-de-donation

Terre-d’antioxydance du-bien-vivre- et-du-bon-vieillissement

Moi Terre 865-De-Salaberry je remercie ta chimie porteuse

Qui a couvé le développement de Simon Jérémie Vincent

Sol-trampoline de pleine liberté qui a propulsé leur envol

Assuré leur stabilité-croissance en couleurs et profondeur

Terre-écrin-d’amour et complicité avec l’amoureux André

Moi Terre-865-avenue-Salaberry je suis en génuflexion

En gratitude et prosternation devant les Cieux-horizons

Devant les oiseaux-visiteurs-réguliers pêcheurs ou non

Je suis bras tronc bassin jambes sans fin en connexion

Et moi Peintre aux 10 000 traits de pinceau à esquisser

Peintre en résidence divinement assignée à cette terre

Je suis Nicole-Adrienne la fière habitante-habitée

La profondément tatouée du 865 De Salaberry

La gratifiée des mille et une caresses du lieu

Et la coutumièrement survolée

Des grands hérons bleus

Nicole Matton, Chambly, mai 2021